Quand bien même notre site compte un certains nombre de pages et d’articles, c’est ici que se trouvent les informations les plus importantes : que risquez-vous à tenter par vous-même l’Urbex ? Mais aussi des conseils pour diminuer ces risques…

 

Les risques physiques

Les risques physiques sont variés. Il y a dans un premier temps les risques liés à la nature : terrain accidenté, effondrement etc.

Les risques liés au lieu que vous visitez : fragilité du bâtiment (plafonds / sols), gazs dans le cas d’usines désaffectées

Les risques liés aux autre personnes : Squatteur, Graffeurs, Casseurs… Mais faites aussi attention aux potentiels personnels de gardiennage,  certains peuvent être brutaux…

 

Nous vous conseillons donc d’avoir une bonne base d’escalade, de contrôle de soi. Si vous paniquez au moindre imprévu, passez votre chemin !

 

Les risques juridiques

Pour des lieux de particuliers

Article 226-4 du Code Pénal :

L’introduction dans le domicile d’autrui à l’aide de manoeuvres, menaces, voies de fait ou contrainte, hors les cas où la loi le permet, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

Pour des lieux Militaires / secrets Défenses

Article 413-11 du Code Pénal

Est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende le fait,

1° S’assurer la possession, accéder à, ou prendre connaissance d’un procédé, objet, document, information, réseau informatique, donnée informatisée ou fichier qui présente le caractère d’un secret de la défense nationale ;

2° Détruire, soustraire ou reproduire, de quelque manière que ce soit, un tel procédé, objet, document, information, réseau informatique, donnée informatisée ou fichier ;

3° Porter à la connaissance du public ou d’une personne non qualifiée un tel procédé, objet, document, information, réseau informatique, donnée informatisée ou fichier.

Article 413-5 du Code Pénal

Le fait, sans autorisation des autorités compétentes, de s’introduire frauduleusement sur un terrain, dans un port, dans une construction ou dans un engin ou appareil quelconque affecté à l’autorité militaire ou placé sous son contrôle est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

Article R644-1 du Code Pénal

Hors le cas prévu par l’Article 413-5, le fait, sans autorisation des autorités compétentes, de pénétrer, séjourner ou circuler sur un terrain, dans un port, dans une construction ou dans un engin ou appareil quelconque affecté à l’autorité militaire ou placé sous son contrôle est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe (135€).

L’interdiction d’accès aux terrains, constructions, engins ou appareils visés à l’alinéa précédent fait l’objet d’une signalisation particulière lorsque aucune marque distinctive ne signale qu’ils sont affectés à l’autorité militaire ou placés sous son contrôle.

 

 

Faites donc bien attention à ce que vous entreprenez ! Un conseil pour finir : ne fuyez jamais ! Le délit de fuite n’est pas beaucoup mieux (il peut aller jusqu’à 75 000€ d’amende et 3 ans d’emprisonnement)…

Bien sûr, toutes ces informations sont à recontextualiser dans l’Urbex, qui constitue en soit, un énorme vide juridique.